Baronnie de Ciel

Terres de la Duchesse Djemilée de Ciel
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les lettres de la Duchesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Djemilée
Baronne de Ciel
avatar

Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Les lettres de la Duchesse   Mar 24 Juil - 14:36

Djemilée avait fait porter à Ciel son secrétaire dans lequel elle avait ranger ses lettres à cosne puis au hammam.

Elle les relut pensivement avant de les classer


Citation :
France, le 25 du mois de janvier de l’an de grâce 1455


A Soraya al-Lihyân,

H'târem Mâma, Mère bien-aimée.

Voila bientôt un an que je suis repartie de ma Libye natale et vous ai laissé. Comme le temps passe si vite et pourtant tant de choses ont changées ! Je vous remercie du fond du cœur pour les attentions que vous m’avez fait parvenir. Les somptueux tissus que j’ai reçu récemment ont fait la joie de mes amis et particulièrement de deux jeunes mariées ! Je vois que vos goûts sont toujours aussi fin et raffinés et que vous avez toujours su trouver les plus beaux tissus, Père en serait si fier…

Je suis arrivée en France avec l’orage et mon bateau à finalement accosté au nord ouest. J’ai ensuite prit la route pour rejoindre la Bourgogne mais je me suis arrêtée en route dans un charmant petit village ou j’y ai retrouvé des amis… Mon époux est venu à ma rencontre ici et m’a accompagné ensuite sur le chemin du retour. Une fois dans mon village ma joie était immense mais n’a pas duré malheureusement…

Malgré une longue discussion et la promesse de repartir à zero, mon mariage ne s’est pas arrangé et après plusieurs mois de solitude j’ai pris la décision de quitter mon mari. Je l’ai fait pour moi et pour les enfants. L’Eglise m’a accordé la séparation des corps. Si vous saviez comme cette décision m’a brisé, me condamnant ainsi a élever seule Yanis et Soraya sans jamais avoir l’espoir de leur offrir un foyer et un père aimant et présent… Oh j’ai même pensé à revenir auprès de vous. Le Sultan aurait su m’accorder une deuxième chance. Seulement il y a cet homme… Oh non je ne devrai pas y penser et encore moins l’aimer mais pourtant… Il m’a redonné confiance en moi et son regard… Pourtant il est noble et moi, ici, je ne suis personne… Que Dieu guide mes pas, seul lui pourra décider…

Si vous saviez comme les enfants grandissent vite ! Chaque jour est un vrai bonheur et leurs rires habillent mes journées de joie et de bonne humeur. Soraya a tout d’une fille d’Orient et déjà elle aime la musique ! J’espère un jour lui apprendre le luth. Yanis fait honneur aux aïeux de Père et est un bourguignon calme, posé et pensif. Rien à voir avec la spontanéité et la vivacité de sa sœur qui semble une tempête à coté de lui. Ils n’ont pas souffert de ma séparation avec leur père, ne l’ayant rarement vu depuis mon retour. Yanis lui à même du mal à accepter qu’un homme approche sa mère. Comme vous le dites je ne suis peut-être pas assez ferme avec eux mais je dois les aimer pour deux et momentanément je tolère se comportement bien que je pense que la seule façon d’y remédier serait de me trouver un nouvel époux… Chose pour l’instant impossible tant que l’Eglise n’aura pas rectifié sa décision.

L’Orient me manque toujours autant ma tendre Mère, mais j’espère qu’un jour vous viendrez ici et vous aussi pourrez voir la magie de la neige. Il n’y a rien de plus merveilleux que de se réveiller un matin sous un manteau blanc…Je passe mes journées de libre avec Soraya et Yanis à jouer ensemble dans la neige ou faire de longues promenades à cheval dans les forêts… Et le soir au coin du feu je leur parle de vous, du palais, du désert… Toutes ses merveilles chères a mon cœur que je voudrai leur faire connaître…

H'târem Mâma, je suis si nostalgique des fois et la distance qui nous sépare me semble inimaginable pourtant dans mon cœur vous êtes toujours là… Oh oui j’entends encore vos remarque lorsque je joue de la harpe. « Djemilée, Diali bent ! Tiens toi droite ! Relève la tête ! Les hommes doivent t’admirer et admirer ta musique ! » J’ai l’impression de vous entendre au travers de ma bouche quand je parle à Soraya…

Je vous donnerai des nouvelles souvent H'târem Mâma ! En attendant recevez toutes mes pensées et mon amour !

Dans l’attente de vous revoir bientôt,

Votre fille,
Djemilée

Elle reposa la copie de la lettre qu'elle avait fait parvenir à sa mère et trouva un vieux parchemin chiffonée, ou l'écriture hasardeuse d'un poète attendri la fit sourire avec nostalgie...

Citation :
Je rêvais sous mon arbre d'un vert mûr
Quand me tira de mon état une main sensuelle,
Deux sabres noirs, transperçant mon armure,
Des cheveux bruns, une auréole, même,
Vinrent contre mes rêves se blottir
Comme une larme dans son sourire.
Et cette belle princesse, qui passe avec légèreté,
Tu le sais, mon ange, je le vois.
Tu le sais, mon ange que c'est toi.
Dans tes yeux, mon coeur est tombé.

Puis se fut au tour d'un autre souvenir de l'envahir, lui glaçant le sang dès les premières lignes.

Citation :
Dame Djemilee,

Je me rend compte que nous ne passons plus guère de temps ensemble, et je tiens à m'en excuser. Je crois que je réalise comment je suis lorsque j'ai les rennes du pouvoir en main, et ce qu'à pu, jadis, me reprocher mon épouse.

Je tenais à ce que vous sachiez que je ne cesse d'espérer de trouver un peu de temps à passer à vos côtés, à prendre un soirée pour simplement vous écouter jouer, ou même me promener avec vous dans mes jardins.

Je consacre toute mon énergie à convaincre mon collège de vos qualités, pour qu'un jour nous puissions librement nous aimer. Pardonnez moi si je délaisse le présent à prépare notre avenir...

Avec tout mon coeur,
Asterius

Ciel que ses mots sonnent faux et son vide d'un quelconque amour... öcoeurée, elle chiffona la lettre, tout comme elle l'avait fait avec les autres. La rage qui grandissait en elle dissparu lorsqu'elle reconnue l'écriture de son aimé et tout le reste disapru a ses yeux

Citation :
Djemilee, ma douce amie... Pardonne moi de n'avoir pas su suffisament t'aimer ni de la bonne maniere.
Mon coeur a jamais est tiens et ma porte te sera toujours ouverte. Mais ta place est aupres de celui que tu aimes. Trouve là bats toi et prends là. Ma douleur de te voir à ces cotés ne sera apaisé que par l'assurance de te savoir heureuse.
Je t'aime Feu du desert, eau des oasis reconfortantes, sable nourricier.

Te voici à quai, ta nouvelle vie t'appelle. Et mes yeux vers toi seront tournés emplis d'amour.

Djemilée n'en lu pas d'autres. Dieu que cette période de sa vie semblait lointaine et tempêtueuse. Aveuglée par un homme qui ne l'a jamais aimé et délivrée dans la souffrance d'un amour trop grand pour le que les simples d'esprits ne puissent le comprendre...

Ciel cette tempête qui avait ravagée sa vie avait détruit beaucoup en elle. Beaucoup trop pensa-t-elle en s'asseyant devant son bureau.

Mais après tout, Zivapa lui avait bien dit que la Mort n'était que le commencement... Il lui avait fallu tout quitter pour renetre aux cotés du véritable amour...

Djemilée soupira doucement, craignant une impasse pour son couple tendu par l'église... Comment faire.. Elle ne connaissait aucun cardinaux...

Soudain un visage apparu dans ses pensées


Juliani! Mais oui!

Sans tarder, la belle d'orient prit une plume et commença à rédiger une lettre à l'inttention du Duc

Citation :
Cher Duc Di Juliani,

Permettez-moi de vous faire part de cette missive afin de vous demander votre aide. Cette affaire et fort compliquée mais sachez que c'est de vos relations dont j'aurai surtout besoin. Malheureusement, je ne puis vous en parler dans ce courrier aussi je vous propose soit de venir me trouver à Ciel ou de me donner rendez-vous au Berry.

Encore merci de votre attention et j'espère vous lire bientot

Cordialement,

Djemilée Diane Al-Lihyân
Duchesse de Louhans
Baronne de Ciel

La Duchesse la posa sur le bureau. Terpsi s'occuperait de la remettre à un coursier... D'ailleurs ou était-elle... Soraya aussi semblait avoir disparue... Au moment ou Djemilée se leva, elle vit par la fenêtre un âne s'enfuire des écuries....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciel.forum2discussion.com
Terp
Intendante de Ciel
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 35
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Les lettres de la Duchesse   Mer 22 Aoû - 22:49

Sieur Gaborn lors d'une conversation au salon avec la Duchesse et Terpsi, avait fait allusion à une lmissive arrivé à Ciel...

Terpsi fort embarassée de l'apprendre, se sentit fort confuse. Elle présenta ses excuses expliquant qu'elle avait ces derniers beaucoup de travail.

Mais dès q'elle fût seule, elle alla prendre cette missive et la déposa au bureau de la Duchesse.

Citation :

Duchesse, Père,

Quelques mots pour vous remercier de votre invitation à Ciel et vous avertir de ma venue proche. Je suis actuellement à Sémur et prend la route ce soir pour Cosne. J'aurais du plaisir à te revoir Père, mais j'en aurais certainement beaucoup aussi à faire mieux connaissance avec vous, Duchesse. Nous nous sommes croisées à Chalon mais je n'avais pas su alors me montrer suffisament disponible pour vous.
A très vite, si Aristote le veut et brigand point ne rencontre,

Loewenne de Hennfield

_________________

De trépas me revoilà et cette fois je resterai là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djemilée
Baronne de Ciel
avatar

Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Les lettres de la Duchesse   Lun 10 Sep - 15:25

Un pli parvint à la duchesse de la part d'Etoyes

Citation :
Ma dame la Duchesse,

je sais que vous êtes actuellement installée à Dijon et j'espère sincèrement que pour vous tout se passe correctement.

Je me permet ce jour de vous écrire à la fois pour avoir de vos nouvelles mais aussi pour vous demander une aide. J'ignore si vous l'avez remarqué mais je reprend à nouveau la tête de la liste FDB (Fier D'être Bourguignon) je sais que ma demande est délicate et j'espère que vous comprendrez la confiance que je porte en vous. Nous avons besoin d'un soutiens à Dijon aussi bien pour représenter la ville au sein de FDB que pour représenter FDB à Dijon. Je pensai à vous pour cela.

Je suis actuellement à Cosne et doit partir dans quelques heures pour Nevers. Je ne sais si j'aurai le temps de passer à Dijon pour vous revoir voilà pourquoi je vous écris cette lettre prévoyant de ne pouvoir passer.

j'attend avec impatience votre réponse et vous souhaite une agréable journée.

Veuillez, Ma Dame, croire en mes sincères salutations les plus distinguées.

Juliette d'Harles de Lasteyrie

Djemilée sourit et y répondit aussitôt

Citation :
Chère Juliette,

Pardonnez l'introduction mais ayant eu vent de la nouvelle de votre mariage, je ne suis momentanément pas au clair avec vos titres aussi j'espère que nous aurons le plaisir de vous recevoir à Ciel, vous et votre époux afin de clarifier ceci!

En attendant je suis touchée que vous ayez pensé à moi pour votre liste. Je dois vous avouer que je commençais à me vexer, n'ayant été sollicité par une liste depuis mon dernier mandat...
De ce fait, j'accepte volontiers votre proposition et serait tout à fait disposée à en discuter plus longuement avec vous en ma demeure ou tout autre endroit au vu de votre disponibilité!

Sachez qu'une fête surprise aura lieu pour Gaborn dans le parc de Ciel et je suis certaine que votre présence ainsi que celle de votre époux, ravirait ce dernier!

Dans l'attente de vos nouvelles, je vous adresse mes plus cordiales salutations ainsi que mes voeux de bonheur pour l'avenir!

Djemilée Diane Al-Lihyân
Duchesse de Louhans
Baronne de Ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciel.forum2discussion.com
Djemilée
Baronne de Ciel
avatar

Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Les lettres de la Duchesse   Ven 21 Déc - 0:00

Tout juste revenue d'une longue chevauchée, la Duchesse était passée embrasser son fils dans son sommeill avant de rejoindre son bureau tout en lisant la lettre d'Haldir

Citation :
Agen,
Le 17ème jours de Décembre de l'an de grâce 1455.

Très chère Duchesse Djemilée et Cher Parrain Gaborn de Hennfield,

Je prends quelques instants en ce moment même dans une taverne chaleureuse d'Agen en Guyenne afin de vous écrire ces quelques lignes qui, je l'espère, vous feront le plus grand plaisir.

Tout d'abords, j'aimerais prendre des nouvelles de vos enfants et du petit dernier Théodomir qui a dû pousser depuis la dernière fois où je l'ai vu à sa naissance.. je ne doute point qu'il est la digne beauté de sa mère et un sacré caractère digne de son père. Surtout au niveau de ses froncements de sourcils si je me souviens bien...

Chaque jours, mes pensées accompagnent la Duchesse et le petit Théodomir tout en leurs souhaitant une excellente santé. Je pense aussi à mon cher Parrain Gaborn qui doit être le plus heureux et comblé des hommes.

Pour ma part, mes affaires en Guyenne vont bon train. Tranquillement certes mais sûrement. J'ai décidé de lancer mon propre parti politique qui j'espère prendra son envol avec succès. En attendant ma santé est bonne et c'est le principal.

Une fois mes occupations un peu plus calmes, j'envisage de retourner sur nos bonnes vieilles terres Bourguignonnes qui me manquent tant. Et ma première escale sera Ciel je puis vous assurer ! D'ici là je continuerais de vous écrire.

Je termine cette missive en vous souhaitant une heureuse vie et de bons moments en famille. Profitez de chaque instant car les enfants grandissent à une telle vitesse !
Mes plus belles pensées vous accompagnent.

Amicalement,

Sire Haldir de Valmy.

La duchesse prit place devant son bureau après avoir rajouter une buche de bois dans le feu et trempa sa plume dans l'encre noir pour répondre à son ami...

Citation :

Cher Haldir de Valmy,

Votre lettre m'est bien parvenue et je la porterai à la connaissance de votre parrain dès son retour. Notre existance est mouvementé ses derniers temps mais l'un comme l'autre sommes comblé par l'amour et le bonheur que nous procurent notre famille...

Théodomir grandit et Soraya embellie. J'ai grande hate que vous puissiez les revoir. Mon poste de sénéchale m'empêche d'être pleinement auprès d'eux mais j'avais grand besoin de retrouver une place active en Bourgogne...

Je suis ravie d'apprendre votre visite prochaine mais encore plus que vous vous plaisez dans votre contré qui me semble si lointaine... Etrange pour une femme qui vient d'Orient diriez-vous!

Sachez que toutes mes pensées vous accompagnent et que j'attends votre venue avec impatience!

Bien à vous,
Djemilée Diane de Hennfield




La duchesse cacheta sa lettre et la fit porter à un messager afin qu'elle gagne son destinataire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciel.forum2discussion.com
Djemilée
Baronne de Ciel
avatar

Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Les lettres de la Duchesse   Mar 15 Jan - 13:29

De retour à CIel après un long séjour à Cosne, la duchesse avait préparé le paquet pour THéodomir contenant son manteau et sa chemise qu'elle lui devait depuis quelques mois déjà!

Seulement le valet qu'elle avait dépêché chez lui revint bredouille, lui annonçant que ce dernier était parti en voyage en franche-comté.

Djemilée resta quelques instants pensive... Des images d'un rêve étrange la firent frissonner. Elle tenta de les chasser et prit sa belle plume


Citation :
Cher Baron d'Arquian,

Quelle surprise lorsque mon messager est venu m'annoncer votre départ! Partir ainsi en plein hiver sans manteau!

Sachez qu'en attendant votre retour, il sera sous bonne garde au chateau de Ciel.

Au plaisir de vous revoir

Djemilée Diane de Hennfield


Djemilée relu la lettre qu'elle trouva peut-etre trop expéditive mais peut-être était-ce voulu.

Elle plia le papier, le cacheta et le fit porter à un messager par un valet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciel.forum2discussion.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les lettres de la Duchesse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lettres de la Duchesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay
» Arrivée de la Duchesse de Savoie et de la Duchesse des Bauges.
» nombre de lettres
» Le retour de la Duchesse d'Occident ! (2 juin 1458)
» [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baronnie de Ciel :: Le Chateau - aile Ouest :: Le Bureau de Djemilée-
Sauter vers: